1-      Contexte 

Dans un monde caractérisé par les conflits et toutes sortes de violence (ethniques, tribales, civiles, religieuses…) dans un pays ou entre deux ou plusieurs pays, quel héritage laisser aux Nations ? Un monde de calamités à coup sûr. Fort de ce constat, on comprend que seul un mot permet de mettre fin aux conflits : la paix. Ce comportement qui encourage et entretient les relations de bon voisinage. Et pour que la paix ne soit pas un vain mot, les médias ont l’obligation d’expliquer aux Nations, la quintessence du mot «paix» afin qu’elles trouvent ensemble le facteur pouvant les réunir.

Leur rôle étant d’informer, d’éduquer et de distraire, les médias sont donc des supports qui contribuent à la promotion et à la sensibilisation sur la paix. Il est vrai que dans l’histoire, certains médias avaient contribué à attiser le feu de la violence et des conflits aux conséquences dramatiques et incalculables. Après plusieurs analyses, l’on se rend compte que seul le sport est le facteur réunificateur des Nations. On en veut pour preuve, l’engouement qu’il y a toujours autour des événements sportifs. Le sport n’a ni religion, ni ethnie, ni sexe. En un mot le sport uni. C’est dans cette logique qu’inscrit le Réseau des Médias pour la Paix par le Sport qui entend simplement aider les Nations à mieux cultiver la paix et utiliser le sport comme son facteur de développement. Il s’agit de travailler à renforcer les médias dans la préservation de la paix par le sport et accompagner toutes les initiatives allant le sens de la paix. C’est un engagement pris par le réseau pour une communication non violente dans un monde de paix.

 

2-     Justification

Le Réseau des Médias pour la Paix par le Sport a pour objectif d’œuvrer pour la culture, la promotion, la sensibilisation et le soutien de toute initiative visant à utiliser le sport pour la paix. Il entend aussi œuvrer à la promotion du sport comme véritable tribune de compétition recherchant l’excellence et de sensibiliser sur l’action citoyenne sportive.

Ses domaines d’actions prioritaires sont la promotion d’organes de presse au service de la paix, la promotion de l’action citoyenne de la jeunesse pour la paix par le sport, la réalisation des projets en faveur de la paix par le sport, la formation et la mise en œuvre de projets au profit des médias et des professionnels des médias et enfin prendre activement part aux initiatives internationales en faveur de la paix.